Alimentation et sommeil

Oct 01, 2015 Laisser un commentaire par

Nous ignorons souvent que lorsque l'on souhaite perdre quelques kilos, la santé est tout aussi importante que l'alimentation. En effet, pour éviter les kilos en trop, il faut aussi bien dormir et ne pas seulement revoir son alimentation et sa fréquence d'activité physique. 

Lorsque le sommeil passe au second plan.

Bien souvent, les personnes ayant une vie chargée sont plus susceptibles d'être touchées par les insomnies car elles ne connaissent pas leur besoin exact de sommeil et pensent qu'il y a plus important à faire que de dormir. De plus, le rythme de travail joue beaucoup sur l'horloge biologique comme par exemple, rester jusqu'à très tard le soir devant des écrans comme l'ordinateur, le téléphone portable ou encore la tablette, pertube notre équilibre et ne permet pas de reconnaître le besoin de dormir afin de stopper ce que l'on est entrain de faire pour aller recharger les batteries. 

Avec le rythme de vie des Français devenant plus stressant avec des journées à rallonge, nous pouvons conster qu'aujourd'hui, 20% de la population souffrent d'insomnie, soit presque 6 millions de personnes et 30% de la population adulte dort moins de 6 heures alors qu'il est recommandé de dormir au moins 7 heures avec une sieste si besoin afin d'être plus performant et en meilleure forme pour tenir toute la journée. 

Les risques des nuits trop courtes à répétitions.

Le manque de sommeil affecte directement l'énergie et la concentration, mais la fatigue a aussi des conséquences sur la santé. En effet, elle diminue la résistance aux microbes en affaiblissant le système immunitaire ce qui peut provoquer l'apparation de maladies en fonction des saisons comme la grippe, la bronchite etc.

Mais elle peut aussi favoriser la prise de poids ou empêcher de bien brûler les graisses... Et oui, le manque de sommeil favorise considérablement la consommation de graisses et de sucres qui seront ensuite stockées sur les cuisses, la ceinture abdominale et les bras. Le métabolisme de base est alors perturbé et dépense donc moins de calories au repos. Et il faut savoir, qu'un métabolisme de base à faible dépense énergétique mais avec un fort apport calorique contribue à une difficulté de perte de poids, voire un gain de poids plutôt rapide. 

Le risque de surpoids et d'obésité est augmenté de 34% chez les femmes et de 50% chez les hommes qui dorment peu par rapport aux personnes qui dorment plus longtemps et qui ont des nuits réparatrices. Et oui, sous l'effet du manque de sommeil, parfois de façon inconsciente, nous bougeons moins, nous grignotons plus et là c'est le drame.

Bien s'alimenter pour améliorer son rythme de sommeil.

Réguler votre alimentation tout au long de la journée est primordial pour établir une horloge biologique stable. Le temps entre le dîner et le petit-déjeuner du lendemain est long et vous jeûnez presque plus de 8 heures ! Et si le corps n'a pas ingéré un apport énergétique suffisant, le sommeil en paie les conséquences. C'est pourquoi, bien que l'on conseille de fair eun repas léger pour le dîner, il faut qu'il soit suffisamment nourrissant pour tenir jusqu'au lendemain. On privilégie alors les aliments sains plut$ot que des aliments trop gras et trop sucrés qui pourraient causer des problèmes de digestion ou même favoriser le stockage des graisses durant la nuit.

De plus, un bon sommeil commence par une glycémie bien stable tout au long de la journée. Il est donc important de respecter les heures des 3 repas par jour pour éviter les pic d'insuline et les coup de fatigue dans la journée. Enfin, le dîner doit être pris 2 à 3 heures avant le coucher afin que la digestion soit faîte dans de bonnes conditions. 

Pour finir, un bon dîner est important pour un sommeil de qualité. Privilégiez donc les céréales complètes comme le riz qui a la réputation de venir en aide aux insomniaques par sa forte teneur en amidon car son action favorise la production de sérotonine (hormone aux propriétés sédatives) lors de son assimilation dans l'organisme. Conservez un bon apport en fibres avec des légumes cuits ou crus pour permettre une bonne digestion. 

Mais évitez les boissons riches en caféine et l'alcool qui contiennent des stimulants qui peuvent troubler le sommeil et même retarder le signal du sommeil. D'ailleurs, il est recommandé d'arrêter la prise de cafés, de boissons stimulantes comme le thé ou les sodas, six heures avant de se coucher. Enfin, il est déconseiller de faire du sport assez tard dans la journée, au risque de vous empêcher de dormir !

Conseils et Astuces Diététiques, Les clés d'une alimentation équilibrée
Pas de commentaire sur “Alimentation et sommeil”

Renseigner un commentaire

Suivre

Recevez les nouveaux articles par e-mail.

Joignez-vous aux 38 membres :