Régime et Alcool : comment faire ?

Déc 27, 2011 Laisser un commentaire par

Champagne, vin rouge, bière, ou Mojito, autant de boissons à partager au moment des Fêtes, les occasions pour les consommer ne manquent pas !

Soyez prudents pour votre santé et votre poids. 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.  Il doit rester un plaisir occasionnel et convivial : vie sociale et bien-être en dépendent.


On devrait dire "alcool éthylique"…

L'alcool est un nutriment résultant de la fermentation du glucose (exemple pour le vin, le sucre du raisin entre en réaction chimique), l'éthanol est la molécule commune à tous ces breuvages.
Contrairement aux autres nutriments protéines, lipides et glucides, l'alcool n'est pas indispensable pour l'organisme, en excès il est même toxique.

On distingue deux sortes de boissons alcoolisées :
-les fermentées : cidres, bières, vins … de 1 à 25°
-les distillées : eaux de vie, liqueurs… de 15 à 70°

L'alcool, en quelques chiffres :
 

  • Comme tout nutriment, il libère de l'énergie : 7 kcal pour 1g, ce n'est donc pas négligeable.
    (Rappel : 1g de protéines ou de glucides libère 4 kcal, 1g de lipides 9 kcal).
  • Le degré noté sur les bouteilles indique la quantité d'alcool pur retrouvé dans 100 ml de liquide :

1 verre de 100 ml de vin à 12° apporte 70 kcal.
1 dose de 25 ml d'apéritif pur (whisky, rhum, vodka,…) apporte 60 kcal.
250 ml de Bière apporte 100 kcal en moyenne.

  • L'alcoolémie mesure le taux d'alcool dans le sang : pour prendre la route, nous ne devons pas dépasser 0.5 g/l, soit l'équivalent d' 1 verre de vin à jeûne pour une femme…

Alcool et poids : fait-il grossir ?

À la différence des autres nutriments (encore), il ne nous nourrit pas : l'énergie libérée ne sert pas aux dépenses de l'organisme, ses calories sont directement utilisées par le foie (90-95% de l'acool ingéré y est transformé),  l'organe chargé aussi de dégrader les graisses.
Digérer les 2 en même temps devient très dificile et lui complique la tâche ! Résultat, cela favorise le stockage de "mauvaises graisses".

Autre piège calorique, cocktails et apéritifs s'accompagnent souvent de sodas, jus de fruits, sirops et autres sucres ajoutés qui alourdissent la facture !

Dans le cadre d'un régime amincissant, l'acool doit être évité, vous comprenez à présent pourquoi : lorsque vous voulez perdre du poids, limitez-vous à 1 à 2 verres par semaine.

Alcool et santé : les risques

Une consommation excessive d'alcool peut avoir de nombreuses conséquences :

le surpoids, l'obésité, l' hypertriglycéridémie, l'hypertension.
l'ivresse (perte d'équilibre, manque de contrôle, accidents divers, fragilités psychologiques) pouvant aller jusqu'au coma éthylique.
l'alcoolisme qui est une maladie grave : la dépendance à l'alcool est fréquente, la rapidité d'intoxication dépendant de nombreux facteurs il faut être vigilant.
-les complications et maladies digestives à plus ou moins long terme : diminution de l'absorption des vitamines et minéraux, cirrhoses du foie, cancers ORL, pancréatites  et gastrites … 
-les complications nerveuses : atteinte des centres nerveux (perte de mémoire, hallucinations), polynévrites…

Alcool : bienfaits ou mythes ?

Consommé raisonnablement, on prête à nos boissons alcoolisées des vertus protectrices vis-à-vis de notre système vasculaire.
Le vin rouge par exemple possède des tanins et des polyphénols bénéfiques pour augmenter le "bon" cholestérol et diminuer la coagulabilité du sang.

Par contre, boire 1 verre pour se réchauffer ou pour se "réveiller" relève du mythe… en réalité c'est l'inverse, cette première sensation est due à une dilatation des vaisseaux sanguins, quant à la fatigue elle surgit très vite ensuite !

Alcool et nos conseils nutritionnels

  • Les recommandations de l'OMS sont les suivantes :

3 verres par jour maximum pour l'homme,
2 verres par jour maximum pour la femme.

  • Préférez les alcools moins caloriques comme le Champagne millésimé, le vin rouge (ou rosé ou blanc).
  • Limitez les alcools forts (distillés) : 1 verre par semaine maximum.
  • Les calories apportées par les boissons alcoolisées ne doivent pas dépasser 10 % de l'apport calorique total de la journée.
     


Pendant votre régime, limitez votre consommation d'alcool : votre alimentation est hypocalorique, la qualité des nutriments, vitamines et minéraux est d'autant plus essentielle pour votre corps.

Oui pour partager 1 verre ou 2 par semaine avec votre meilleure amie dans votre bar préféré !
Non pas tous les jours, une tentation en entraînant souvent plusieurs !

 

Nos diététiciennes restent à disposition pour vous conseiller :
0826.30.15.25

serviceclients@kot.fr

 

Conseils et Astuces Diététiques, Nos astuces minceur
Pas de commentaire sur “Régime et Alcool : comment faire ?”

Renseigner un commentaire

Suivre

Recevez les nouveaux articles par e-mail.

Joignez-vous aux 38 membres :