Prébiotiques, probiotiques : de A à Z

Mai 24, 2013 Laisser un commentaire par

Découvrez les bénéfices santé des prébiotiques et des probiotiques pour une flore intestinale harmonieuse.


Qu'est-ce que la flore intestinale ?

Nous sommes hôtes d'environ 100 000 milliards de bactéries et autres micro-organismes…notre intestin plus précisément. C'est ce qui définit et compose la flore intestinale humaine. Travail de digestion, pouvoir métabolique et immunitaire pour aider les défenses de notre corps, aujourd’hui, de plus en plus de relations entre flore intestinale et surpoids sont faites. Son rôle est essentiel!

Quelles différences ?

Prébiotiques et probiotiques se retrouvent tous deux dans notre côlon et composent le microbiote digestif. Ils sont cependant différents :
-Les prébiotiques sont des molécules organiques : Inuline, les fructo-oligosaccharides (FOS), les galacto-oligosaccharides (GOS) ou encore les gommes arabiques.
Ils appartiennent à la grande famille des fibres solubles, naturellement présents dans les graines et les noix, les légumineuses et les fruits. Ni digérées ni absorbées par les enzymes du tube digestif, ces fibres finissent par subir une fermentation au niveau du côlon.
Ces fibres solubles ont d'ailleurs été sélectionnées par le Laboratoire KOT et entrent dans la composition nutritionnelle des produits KOT pour toutes les bonnes raisons qui vont suivre.

-Les probiotiques sont des micro-organismes vivants : Lactobacillus casei, Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus lactis, Bifidobacterium lactis, Bifidobacterium longum, Bifidobacterium bifidum …
On les retrouve naturellement au sein de la flore intestinale et dans l'alimentation : les produits laitiers fermentés (yaourt, kéfir, fromages par exemple) renferment des bactéries lactées.

Quelles actions ?

Ces organismes agissent de façon complémentaire. Grâce à leur fermentation, les prébiotiques acidifient le côlon pouvant ainsi réduire le risque de cancer colo-rectal et lutter contre certains germes pathogènes (ou indésirables). Ils vont favoriser et stimuler les bactéries lactiques : on parle d'activité bifidogène, il s'agit bien des probiotiques évoqués plus haut! 
Les probiotiques sont quand à eux essentiels pour la régulation du transit en limitant la prolifération des micro-organismes nuisiblesAntibiotiques, stress, infection peuvent causer un déséquilibre de ‘l'écosystème intestinal’. Pour prévenir ces désordres, une cure de probiotiques peut être fortement recommandée dans certaines situations.

Une combinaison de probiotiques et de prébiotiques, appelée symbiotiques, est actuellement testée : il s’agirait de l’ajout de Bifidobactéries à celles de fructo-oligosaccharides ou celles de galacto–oligosaccharides dans quelques aliments. Ce néo concept aurait pour but d'optimiser leur survie à travers le tube digestif et d'augmenter leur potentialité commune une fois dans l'intestin.


Quels liens entre flore intestinale et obésité ?

Outre leur effet bénéfique dans la diminution de la constipation en augmentant le poids des selles et la stimulation de l’immunité locale, on observe également que des différences de compositions de la flore bactérienne intestinale sont liées au développement de certaines maladies métaboliques comme l’obésité, le diabète ou des pathologies hépatiques (stéatose).

De récentes études scientifiques ont démontré l’implication du microbiote dans la synthèse de la vitamine B6 et K. L'absorption intestinale du calcium et du magnésium serait aussi améliorée par son biais. Ce n'est pas tout.. la flore intestinale influencerait le métabolisme lipidique, le métabolisme glucidique et la diminution de l’absorption du cholestérol.
Des études réalisées auprès d’enfants obèses ont mis en évidence des disproportions bactériologiques en cas d'obésité : firmicutes et  lactobacilles (en surnombre), bacteroides (inversement). Il y a peu, des chercheurs Belges se sont  intéressés à la bactérie akkermansia muciniphila, réduite en cas d’obésité. Représentant 3 à 5% des bactéries intestinales, elle joue un rôle de barrière, diminuant le stockage des graisses et l’inflammation (qui favorise le diabète). Toutes ces découvertes sont prometteuses et ouvrent de nouvelles pistes pour la prise en charge de l'obésité et du surpoids.
 

Le bon équilibre de la flore intestinale ne doit pas être négligé, probiotiques et prébiotiques en sont les principaux acteurs!
Prenez soin de votre alimentation en variant quotidiennement
les légumes, graines, noix, légumineuses, produits céréaliers (peu raffinés), fruits et produits laitiers fermentés.
Les produits KOT constituent également une source de fibres solubles et participent au maintien d'un microbiote digestif équilibré.

Demandez conseils à vos diététiciennes KOT si vous devez vous aider d'un complément alimentaire ou soigner davantage vos menus.

 

Actualités nutrition et santé, Mon corps, ma santé
Pas de commentaire sur “Prébiotiques, probiotiques : de A à Z”

Renseigner un commentaire

Suivre

Recevez les nouveaux articles par e-mail.

Joignez-vous aux 38 membres :