Le régime "CHRONO"

Fév 18, 2011 Laisser un commentaire par

Tout est basé sur la répartition des aliments au moment qui convient, et où ils seraient les plus utiles à consommer dans la journée. Voyez la suite !

Principe :
Le métabolisme (c’est-à-dire son utilisation optimale) du cholestérol est dit au maximum de son activité le matin, ce qui en fait le moment idéal pour manger les aliments gras tels que le fromage, le beurre etc.
On éviterait  à cette heure précise de fabriquer du LDL, le « mauvais » cholestérol.

Ce schéma dit répondre aux demandes du corps :
Le déjeuner voudrait des protéines, des féculents, et du gras, frites permises !
La collation exige du sucré avec des fruits (ou jus, sorbets), du gras végétal (chocolat noir, olives, avocat, noix, ou beurre de cacahuète). Le goûter est primordial, contrairement au dîner !
Le dîner devient facultatif, légumes en quantité limitée, petite portion de viande, ou à volonté s’il se compose de poissons et fruits de mer uniquement.

Cela rappelle quelque peu : « Il faut manger comme un roi le matin, un prince le midi et un pauvre le soir ».

Ce qu’il promet : mincir tout en gardant vitalité et muscles, déstocker les graisses là où elles se sont accumulées, grâce à ce nouvel « art de vivre ».

Les plus :
La chrononutrition est séduisante car il n’y a pas vraiment d’interdits forts, et pas de calories précises à compter. Quelques conseils cohérents pour les fêtes l’accompagnent, et 2 fois par semaine des repas non dictés.
Il ne préconise pas la perte de poids rapide ni fulgurante, mais se présente comme une hygiène de vie, et souhaite éviter l’effet yoyo.

Les risques :
Cependant, la dimension psychologique et le respect des goûts alimentaires sont complètement absents! Ce n’est jamais personnalisé, le profil sportif, salé, ou sucré, n’en fait pas partie. Il est donc difficile à respecter pour beaucoup d’entre nous à court, moyen ou long terme. Ne pas manger le soir ou très peu par exemple, peut être source de frustration, déséquilibre, voir inimaginable pour certains.
Autre étonnement…  les légumes seraient responsables de nos rondeurs disgracieuses ?! Ce précepte prive nos cellules du bénéfice de leurs fibres, minéraux, et vitamines, quel dommage ! La fatigue peut vite survenir.

Aucune étude clinique n’a validé cette pratique, et aucune preuve scientifique ne confirme les théories métaboliques des lipides énoncées.

Plus inquiétant, il n’y a pas de conseils adaptés aux pathologies diététiques telles que le diabète, le cholestérol, etc.

Actualités nutrition et santé, Les régimes de A à Z
Pas de commentaire sur “Le régime "CHRONO"”

Renseigner un commentaire

Suivre

Recevez les nouveaux articles par e-mail.

Joignez-vous aux 38 membres :