Diabète et sucres

Nov 14, 2012 Laisser un commentaire par

En France, plus de 3.7 millions sont concernés par le diabète (surtout de type 2) : contrôler sa glycémie est indispensable.

Maladie chronique, le diabète demande une prise en charge tout au long de sa vie (diagnostic : glycémie supérieure à 1.26 g/l). Les complications du diabète touchent plusieurs organes dont les pieds, les yeux, les nerfs, les reins, le cœur et les artères. Encore trop fréquentes, il faut à tout prix éviter ces complications grâce à une bonne hygiène de vie.

L'insuline (hormone sécrétée par le pancréas) n'étant plus suffisante pour réguler le sucre dans le sang, il est important de suivre quelques recommandations quant au choix des produits sucrés pour éviter les épisodes d'hyperglycémies / hypoglycémies :

* Privilégiez les aliments riches en fibres qui permettent d'atténuer la glycémie après le repas.
À chaque repas, les légumes sont essentiels et doivent composer vos menus. Les produits céréaliers, plus appréciés lorsqu'ils sont complets et le moins raffiné possible, ils sont aussi sources de fibres. Les fruits en contiennent également.

* Féculents, fruits et légumes ne sont pas interdits. La bonne quantité de sucres doit être adaptée selon le traitement suivi et le type de diabète, en cas de surpoids et selon l'activité physique. La fréquence conseillée par jour sera alors à respecter. Toutefois, évitez de manger 1 fruit seul dans la journée qui aurait tendance à provoquer 1 pic de la glycémie, préférez-les intégrés au cours d'un repas.

* Au supermarché, choisissez les produits sans sucres ajoutés : jus de fruits, compotes de fruits etc
Cela ne signifie pas qu'ils n'apportent aucun sucre. Il renferme tout de même le nombre de glucides naturellement contenu. Leur quantité sera donc à limiter selon les conseils diététiques appropriés.

* Méfiez-vous des sucreries dites allégées ! "Allégé en sucres" indique que le produit a 30% moins de sucre qu'un produit similaire. Quant aux édulcorants, ils sont une alternative possible pour permettre la consommation de certaines douceurs sans influencer la glycémie : sodas, bonbons, chewing-gums sans sucres sont devenus courants. Vérifiez les étiquettes nutritionnelles et les marques ! Ils n'aident pas au sevrage du goût sucré, néanmoins ils élargissent le choix d'aliments et peuvent éviter quelques frustrations.

* Pour les sportifs, vous avez tout bon : l'activité physique est tout à fait recommandée en cas de diabète pour contrôler votre poids, abaisser la glycémie et améliorer les performances cardiovasculaires. Veillez à manger au moins 2 heures avant l'effort, et vérifiez votre glycémie avant de vous échauffer : inférieure à 0.8 g/l, prenez 1 collation (1 tranche de pain, biscuits etc). Vous comprenez pourquoi nous recommandons un snacking 30 minutes avant l'effort dans le cadre de la Méthode KOT ?! Le repas suivant servira à reconstruire vos réserves glucidiques (glycogène musculaire) et à éviter une hypoglycémie : soignez-le.


Les 1ères mesures à prendre en cas de diabète sont des mesures hygiéno-diététiques et la reprise d’une activité physique. Ils peuvent parfaitement suffire au tout début de la maladie. Adoptez une alimentation équilibrée sans tarder qui ne veut pas dire aucun plaisir pour autant. Qualité et quantité des aliments sucrés que vous consommerez sont essentielles. Demandez conseils à votre médecin endocrinologue et faites vous conseiller par un diététicien-nutritionniste.

Actualités nutrition et santé, Mon corps, ma santé
Pas de commentaire sur “Diabète et sucres”

Renseigner un commentaire

Suivre

Recevez les nouveaux articles par e-mail.

Joignez-vous aux 38 membres :