Alimentation et intolérance au lactose

nov 03, 2011 Laisser un commentaire par

Produit sans lactose, intolérance, ou allergie : que dois-je faire, puis-je encore manger des produits laitiers ?
Pas de panique, lisez nos conseils nutritionnels et adaptez votre alimentation.

"Le lait, je ne le digère pas". Près d'1 adulte sur 4 serait concerné !

Allergie ou non?
Non, on ne parle pas d'une allergie, l'intolérance est beaucoup moins grave.
Le lactose est le sucre naturellement présent dans le lait. À ne pas confondre avec les protéines de lait de vache qui sont responsables d'allergies chez les tous petits : 10% des nourrissons développent l'allergie dès le 1er trimestre, elle régresse dans 85% des cas dès l'âge de 2 ans.

Plus on vieillit plus on a de chance de devenir intolérant au lactose : digéré par des enzymes intestinales appelées lactases, ces dernières déclinent en avançant dans l'âge, c'est physiologique… Nouveau-né nous n'avons aucun souci pour dégrader le lactose en 2 glucides (galactose et glucose), adulte c'est moins simple.
Et si pendant des années on n'en boit plus, il perturbera certainement la digestion lors de sa réintroduction.

Mal digéré, le lactose fermente et peut alors provoquer ballonnements, douleurs abdominales, diarrhées ou vomissements dès 20 minutes jusqu'à 2 heures suivant le repas. Consommé seul, la gêne est accrue. 

Comment savoir si vous en souffrez ?
Ces symptômes peuvent aussi être signes de colite spasmodique ou du syndrome du côlon irritable : pour en être sur, supprimez les produits laitiers pendant 8 à 10 jours et observez. En cas d'amélioration ou de disparition des maux, il y a de grande chance que vous soyez intolérant au lactose !

Qu'est que vous pouvez manger?
Le seuil de tolérance est propre à chacun, et la quantité acceptée ou non par le corps est individuelle.

Les produits laitiers fermentés éliminent une belle part du lactose et certains intolérants continuent de les consommer sans gêne : yaourts (contiennent des traces mais les probiotiques présents aident l'équilibre intestinal), et fromages (camembert, brie, livarot, gruyère etc, les fromages fondus en contiennent des traces).

Quant aux produits de la gamme KOT, voici nos suggestions gourmandes sans risque, sans lactose :

Provence, Inca, Shangai, Mexico, Marrakech et Paris Express, et Noix de soja.

 

 

 

 
Quels sont les aliments à éviter ?
Le lait et produits dérivés très nombreux, le fromage blanc et les petits-suisses qui ne subissent pas de fermentation pendant leur fabrication.

Cependant, des alternatives sont possibles : laits sans lactose plus faciles à digérer (goût un peu modifié, ne se prêtent pas à la fabrication maison des yaourts) ou préparations au lait de soja ne présentent pas de lactose.
Des compléments alimentaires sont aussi prévus à cet effet : ils limitent le risque d'apparition des désagréments comme les ballonnements ou des gaz.
 

Ne soyez pas radical en supprimant tous les produits laitiers ils sont protecteurs vis-à-vis de l'hypertension artérielle et du diabète de type 2 (selon une étude américaine récente)

Veillez à ne pas manquer de calcium, pensez aux autres sources possibles : légumes verts à feuilles et de mer (épinards, bettes, pak choy, nori, kombu, wakame etc.), fruits oléagineux (amandes) et légumineuses (haricots, pois chiches), huîtres, sardines,crevettes grises sont riches en calcium, tout comme certaines eaux minérales (Contrex, Courmayeur, Hépar, Talians).   
 


Demandez conseils auprès de votre médecin traitant ou votre pharmacien en cas de doute.
Adoptez un mode de vie sain, protégez votre santé : manger sainement et faire de l'exercice régulièrement sont des facteurs indispensables.

Nos conseillères restent à votre disposition au 0826.30.15.25

L'actualité des régimes, Régimes de A à Z, Votre Alimentation Santé
Pas de commentaire sur “Alimentation et intolérance au lactose”

Renseigner un commentaire

*

Suivre

Recevez les nouveaux articles par e-mail.

Joignez-vous aux 37 membres :